Oxana Rowan Buckley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar


Messages : 42
Race : Humaine
Emploi/Études : prostituée, serveuse pour quelques extra et étudiante en Histoire de l'Art
DC : X
Oxana Rowan Buckley

nom + Buckley prénom + Oxana, le prénom que j'utilise au quotidien et Rowan, mon second prénom et celui que j'utilise pour ma "double vie". âge + 25 ans date de naissance + Un 1er avril, comme quoi toute la vie est une belle farce ! nationalité/origine + Je suis née à Vancouver, au Canada mais mes ancêtres étaient irlandais. Allez savoir pourquoi ils se sont perdu si loin ...  statut civil + Célibataire orientation sexuelle + Bisexuelle métier/études + Escorte/masseuse pour le compte du père à Megsie, serveuse quelques soirs par semaine pour arrondir mes fins de mois et payer mes études d'histoire de l'art et mes cours de dessin situation financière + J'ai bien du mal à joindre les deux bouts avatar + Willa Holland race Humaine organisation + ici


Je crois qu'on peut dire que j'étais vouée à avoir un destin un peu atypique, merdique certains dirons, je vais bien avoir du mal à les contredire, même si j'aime à croire qu'il n'y a pas que du mauvais dans tous ce que j'ai vécu jusqu'à présent. Devenir escorte/masseuse à 14 ans, c'est certainement ce que l'on souhaite à ses gamins et j'aurais donné cher pour ne pas vivre ça, mais on va essayé de se rassurer en se disant que ça m'a permis de me forger le caractère, m'endurcir un peu et d'avoir fait la connaissance de ma meilleure amie et rien que pour ça, je crois que ça en vaut le coup ! + Avoir la vie que j'ai n'ai pas sans conséquence. Je me suis mise à boire pour oublier que ce n'est pas toujours facile. Ca m'aide à supporter certains jours, certains clients pas toujours commodes et surtout, ça m'aide à fermer l'oeil la nuit. + J'ai commencé à prendre de la drogue vers les 17 ans, ce n'était pas un choix personnel, un de mes clients réguliers tenait beaucoup à ce que je prenne sa merde, je n'ai pas vraiment eu le choix et depuis j'ai bien du mal à m'en passer. J'essaye de me rassurer en me disant que je peux arrêter n'importe quand, que ce n'est que pour tenir, mais il faudrait un jour que je vois la réalité en face, j'ai un vrai problème d'addiction à la bouteille et à cette merde. Je ne me pique pas, dans un sens ça me rassure, je prends essentiellement de la coke, mais bon, parfois je prends une ou deux pilules pour égayer la soirée. + L'un des endroits que je préfère le plus au monde - en dehors de mon petit loft miteux mais confortable - c'est le chalet à Whistler des parents à Megsie. On y va avec ma meilleure amie et souvent sa soeur pour se détendre et échapper à notre triste réalité. Une vraie bouffée d'oxygène dans un monde si étouffant. + Je suis une vraie addict au café ... En fait je suis une vraie addict' de base, qu'on s'entende, mais le café, c'est genre ultra vital pour moi si je veux pouvoir me réveiller et sortir du brouillard. Si tu veux me parler le matin, tu m'apportes un grand café, noir, sans sucre, sinon tu m'oublies ! + En dehors du matin où je suis assez grognon sans ma dose de caféine, je suis quelqu'un d'assez enjoué, sociable et souriante. Je crois que ça m'aide à tenir et à avancer de voir le bon côté des choses et de croire que la nature humaine n'est pas si irrécupérable qu'on pourrait le croire. J'aime à croire qu'on a tous du bon en nous. + Je n'ai jamais connu mon père. C'était un client à ma mère, elle n'a jamais voulu me dire qui s'était et au fond je me demande si elle le savait vraiment. Ce n'est pas toujours facile de vivre sans image paternelle, plus encore quand l'homme qui pourrait potentiellement se rapprocher le plus d'un père de substitution se trouve être le boss de ma mère, qui deviendra par la suite mon boss et le père de ma meilleure pote. Une crapule de première qui a mis sa fille aînée au turpin pour se faire du blé. Quelle merde ! + Je suis tombée enceinte quand j'avais 18 ans. Au début ce fut le choc, je ne savais absolument pas ce que je devais faire. Je me suis tournée vers ma meilleure amie, parce que je savais qu'il n'y avait qu'à elle que je pouvais en parler. Je savais que je n'avais pas la vie idéale pour élever un gamin, ni même l'argent suffisant pour le sortir de toute cette merde mais, pendant un temps, j'ai vraiment eu envie de le garder. Jusqu'à ce que l'autre merde, le père à Meg', l'apprenne je ne sais trop comment et me force à avorter. Ma mère lui avait déjà fait le coup en m'ayant, il n'avait aucune envie qu'on la lui refasse à l'envers une seconde fois. + Ca a toujours été compliqué de concilier vie "secrète" et vie amoureuse. C'est certainement pour ça qu'après plusieurs échecs, j'ai arrêté de vouloir me mettre en couple. Comment tu veux expliquer à ton copain que tu disparais quelques fois sans prévenir pour faire des passes dans la maison close de ton boss ? Je n'ai jamais été une fille normale, j'ai arrêté d'imaginer avoir une vie comme les autres. La seule personne avec qui je peux être totalement moi-même c'est Meg. Elle incarne mon tout je crois. Elle est ma meilleure amie, mon soutien, ma confidente, l'épaule sur laquelle je peux pleurer, mes moments de douceurs, mon refuge. Je ne serais rien sans elle, je ne sais pas comment j'aurais pu tenir aussi longtemps sans m'être tirée une balle sans elle pour me soutenir. + J'ai toujours adoré l'Art. J'ai toujours été touché par toutes les formes d'Art. Je peins et sculpte la glaise, ce sont mes deux passes temps favoris, ils m'aident à m'évader. J'aime à croire qu'un jour j'arriverai à ouvrir une galerie d'Art, pour vendre mes propres créations, mais également celles des autres. C'est pour cela que je suis des études d'histoire de l'art, pour parfaire mes connaissances dans le domaine et je prends 1 soir par semaine des cours de dessin, pour améliorer ma technique.


mon histoire
Mon histoire est assez atypique, je dois bien l'avouer. J'aurai aimé vous dire que je suis née au sein d'une famille aimante et chaleureuse et que j'ai grandi dans une belle petite maison dans la banlieue de Vancouver, mais ce serait faux. Je suis le fruit d'une union hors mariage. Peut-on réellement parler d'union quand il s'agit certainement d'un coup d'un soir ? Je l'ignore mais les gens n'ont pas réellement besoin de connaître les vrais détails de ma vie, je leur laisse croire que même si mes parents ne se sont pas dit officiellement oui, ils étaient amoureux et heureux de créer une famille, tout ça tout ça. La vérité c'est que ma mère est une fille de joie, une catin, une pute. Les termes sont nombreux mais le font est le même. On la paye pour du sexe. Parfois, on la paye pour offrir du simple réconfort, une présence rassurante dans une vie bien triste et bien solitaire, mais c'est assez rare malgré tout, c'est essentiellement pour qu'elle écarte les jambes ou qu'elle pompe, on ne va pas se mentir. Je suis assez crue sur les termes mais pourquoi enjoliver la réalité, elle est loin d'être belle, vous pouvez me croire, j'en connais quelque chose. Bref, j'ai été élevé par une mère célibataire qui offrait son corps à ceux qui voulaient un peu de bon temps. Je n'étais pas prévue au programme et son boss a été hors de lui quand, au bout de 6 mois de grossesse, il a appris la triste vérité. Je vous passerai les détails de ce qu'il lui a fait subir, sachez juste que ça lui a passé l'envie de réitérer son geste et qu'elle n'est pas sortie de chez elle pendant quelques temps, le temps que ses bleus disparaissent ou se dissimulent facilement sous du fond de teint.

Je suis donc fille unique, mais ça, vous l'avez certainement deviné. Difficile de fonder une famille quand on une telle vie. De toute façon son patron a été clair, le prochain coup foireux dans ce genre là et il la bute. Est-ce une menace en l'air ou la macabre réalité ? Je l'ignore et ma mère n'a pas eu les couilles d'aller vérifier. Tant mieux, j'ai déjà pas eu une vie simple, si en plus j'avais fini orpheline, ça aurait été le bouquet. On vivait dans un petit appartement miteux où il n'y avait qu'une chambre. Ma mère dormait dans le salon, ça lui évitait de me réveiller la nuit quand elle rentrait tard, c'était plus simple pour tout le monde. Quand j'étais gamine, soit c'était une vieille voisine qui me gardait, soit je dormais avec Meg, ma meilleure amie. C'est la fille aînée du patron à ma mère, on a le même âge, je suppose que c'est ce qui nous a rapproché toutes les deux, en tout cas au début. On s'est tout de suite bien entendu et du plus loin de remonte ma mémoire, j'ai l'impression de toujours l'avoir connu. J'ai rapidement compris que je n'aurais jamais de frère ou de soeur, alors je crois qu'inconsciemment, Meg, puis plus tard sa petite soeur, sont devenues un peu ma famille de substitution.

Jusqu'à mes 14 ans, ma vie n'a pas été des plus facile mais elle était loin d'être atroce. Voir sa mère rentrer parfois avec des bleus sur le corps, en larmes ou à moitié saoule, ça a le don de te marquer à vie. Alors j'ai toujours fait en sorte de lui redonner le sourire, de lui montrer que cette chienne de vie peut parfois aussi avoir des bons côtés. J'aimais me déguiser pour jouer des petites pièces de théâtre de mon invention, sans queue ni tête, mais que ma mère appréciait. On faisait également un peu de jardinage et j'essayais d'avoir de bonnes notes à l'école, pour la rendre fière et lui donner l'illusion que je pourrais mieux m'en sortir qu'elle. On ignorait toutes les deux de ce qui m'attendait, on pensait naïvement que je pourrais peut-être faire des études pour devenir quelqu'un et sortir de cette merde qu'était notre quotidien. C'était beau d'y croire et jusqu'à mes 14 ans, on s'y est accroché rageusement toutes les deux. Mais il faut croire que les happy endding ne sont pas faites pour tout le monde et que quand on a une vie de merde, il faut se résoudre à l'endurer jusqu'à son dernier souffle. Ma mère a été gravement malade et on lui a diagnostiqué un cancer. Elle pouvait crever dans 6 mois, comme dans 10 ans. Personne ne pouvait vraiment nous dire ce qu'il en était. Le traitement était lourd et non sans conséquences, de quoi rendre dingue son boss. Qui voudrait encore baiser une cancéreuse ? Sauf qu'on avait besoin d'argent, que ce soit pour vivre ou pour payer son traitement et il n'était plus vraiment envisageable qu'elle continue ses passes. J'étais trop jeune pour travailler de façon honnête et le père à Meg' me fit miroiter tellement d'argent que je me suis dit que je ne pouvais pas dire non. Comment refuser d'aider celle qui m'a toujours soigné et aimé ? Celle qui m'a mise en sécurité et qui a essayé de m'offrir une meilleure vie ? Le deal fut passer, il continuerait à la payer gracieusement et je faisais le boulot à sa place sans lui dire d'où venait l'argent. Elle ne fut pas dupe bien longtemps au vu de la crise qu'elle me fit, mais c'était déjà trop tard, j'étais déjà détruite de l'intérieur.

Ma première fois fut traumatisante. J'avais beau me dire que je faisais ça pour de bonnes raisons, que ce n'était que du sexe, rien de plus et que j'allais m'y faire mais ce ne fut jamais vraiment le cas. A chaque fois que j'écarte les jambes, j'ai l'impression de perdre une partie de moi et j'ai peur du jour où je n'aurais plus ce sentiment, parce que ça signifiera que je suis totalement vide à l'intérieur, morte et qu'il n'y a plus aucune raison de continuer et que le plus préférable sera de s'allonger sur les rails d'un train pour attendre ma dernière heure. Ce qui est con à dire et triste, c'est que je fus heureuse de pouvoir compter sur Megsie, ma meilleure amie, qui avait été entrainé de force par son père dans cette galère. Moi je l'ai fait par choix, elle n'a jamais eu son mot à dire. On se soutient, on se comprend, on s'entraide et c'est grâce à elle que j'ai la force de continuer, même si au final je n'ai plus réellement de raison de le faire. Ma mère est morte quand j'avais 17 ans, son cancer a eu raison d'elle. J'aurais pu tout arrêter, mais je suis tombée dans la drogue et je savais que je serais incapable de décrocher. Au final je me suis faite à tout ça et c'est plus facile de continuer que d'arrêter. Je suis bonne dans ce que je fais et je peux me payer mes études d'histoire de l'art et mon cours de dessin. Evidemment, je ne crie pas sur tous les toits que je suis une catin, j'ai bien trop honte pour ça, je préfère dire que je fais quelques extra en tant que serveuse, c'est guère plus reluisant comme job, mais au moins on ne me regarde pas comme si je n'étais qu'une merde. Je ne doute pas un instant que mes clients le pensent, ils se croient tous tellement supérieurs, parce qu'ils sont métamorphes ou tysts, ils me sont forcément supérieurs par nature ... La bonne blague. J'ai tellement envie de leur donner tort, de leur montrer que je suis bien plus qu'un putain de corps qu'ils fourrent pour se vider les bourses. J'ai entendu parler de la rébellion, de ses humains qui se battent pour nos droits. J'ai envie d'en prendre part moi aussi, mais j'ignore encore comment je pourrais leur être d'une quelconque utilité. Espionne ? Ai-je vraiment la carrure pour ça ? Je l'ignore mais en tout cas je pourrais être bien placée pour potentiellement arracher les secrets de certains de mes clients. Mais avant tout ça, je veux apprendre à me battre, parce qu'il est hors de question que je me lance dans l'aventure sans pouvoir être sûre que je pourrais m'en sortir seule. Je ne crois sincèrement pas au prince charmant qui, sur son cheval blanc, va venir me sauver. Je ne peux compter que sur moi !


prénom(s) et/ou pseudo Oxana âge J'ai 22 ans dans ma tête, mais ma carte d'identité prétend que j'ai quelques années de plus, bitch ! fréquence de connexion Tous les jours où as tu découvert le forum? FB ton opinion sur le forum, design, codage C'est classe, j'aime bien. Je suis assez pointilleuse quand il s'agit du design, j'ai du mal à RP sur un fofo qui ne m'attirerait pas physiquement et le votre est vraiment agréable inventé ou scénario? scénario de la belle Megsie   autre choses?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 136
Race : humaine
Emploi/Études : garagiste à Downtown
DC : /
Bienvenue!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Age : 23
Messages : 42
Clans : Deerwood
DC : aucun
J'A-DO-RE ton pseudo Bienvenuuuue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 42
Race : Humaine
Emploi/Études : prostituée, serveuse pour quelques extra et étudiante en Histoire de l'Art
DC : X
Merci les filles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
*

Messages : 192
Race : Humaine
Emploi/Études : Barmaid, escorte, masseuse, étudiante en architecture
DC : None
OH... MY...GOD T'es là
Je suis donc bien trop heureuse de te voir ici Jotem
Si tu as la moindre question n'hésite pas je suis toute à toi

_________________
it’s you and i
we are clumsy newborns with curious hands. we are the stars that caught fire in the cosmos, generations before the earth pressed it’s molten clay together. ▬ once, we were the youngest creatures to ever exist. now, we are poets and landmines. we are volatile and reckless and in love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 110
DC : Not yet :hihi:
Ooooh bienvenue
Super choix de tout, je suis clairement fan du pseudo aussi
Hâte d'en lire plus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 42
Race : Humaine
Emploi/Études : prostituée, serveuse pour quelques extra et étudiante en Histoire de l'Art
DC : X
J'espère que tu ne seras pas déçue mon p'tit chou à la crème et que mon interprétation de ta petit Oxana te plaira ... Toute à moi

Merci Clyde, je suis heureuse que le pseudo plaise autant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
*

Messages : 192
Race : Humaine
Emploi/Études : Barmaid, escorte, masseuse, étudiante en architecture
DC : None
J'ai reçu un MP pour viendir squatter et lire
Pour moi c'est tout ok

_________________
it’s you and i
we are clumsy newborns with curious hands. we are the stars that caught fire in the cosmos, generations before the earth pressed it’s molten clay together. ▬ once, we were the youngest creatures to ever exist. now, we are poets and landmines. we are volatile and reckless and in love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 110
DC : Not yet :hihi:

bienvenue!

Mais quelle triste vie qu'elle a cette petite   Réellement ça m'a fait vraiment de la peine pour elle, mon petit coeur est tout serré
Vu que tu conviens à Meg' je n'ai aucune raison de ne pas te valider
Amuse-toi bien avec nous, j'ai hâte de suivre vos aventures en rp  


Félicitations et bienvenue chez les Humains, tu peux dès a présent poser tes valises et t'installer sur Shards of Hope !


N'oublies pas de recenser ton avatar et ton espèce, c'est très important si tu ne veux pas perdre la face !   Tu peux aussi trouver ton petit chez toi et faire un tour sur le marché noir pour collecter ton argent. Tu peux aussi venir tisser des liens avec les membres du forum (une fiche facultative est à ta disposition si tu le souhaites).

Amuse-toi bien parmi nous  !!
Nous restons à ta disposition si tu as besoin de quoi que ce soit !  


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Oxana Rowan Buckley
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jake Aaron Buckley
» Jake Aaron BUCKLEY.
» [Terminé] Hyphenated beings all [Oxana]
» Quand on s'ennuie en cours (PV Rowan)
» ROWAN ► Si tu crois que tu as une vie amoureuse de merde, pense à Titeuf qui essaie de chopper Nadia depuis 7 ans.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shards of Hope ::  :: say my name :: we are family-