Don't stop the music # Spencer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
*

Messages : 192
Race : Humaine
Emploi/Études : Barmaid, escorte, masseuse, étudiante en architecture
DC : None
If you just keep on dancing, then you won´t feel no pain
This little girl didn´t care what anybody said, She got the whole world dancing to the music in hear head, They loved to trash her bad, laugh at her and call her names, And now they all try to copy her, isn´t that a shame, It only made her stronger, He knew that he was different, This sucker couldn´t win, They didn´t dig his vision, They tried to fit him in, But there´s no room for loosers, Until they make you change , And then you love them, Tell me how much longer

Finissant la retouche de mon maquillage pour cacher la marque violacée sur le côté de ma mâchoire, je tâchai de me répéter quelques mots que je me disais pour me redonner du courage. T'es belle, t'es forte, t'es capable. J'avais eu un contrat d'escorte ce matin. J'ai dû accompagner un homme à une cérémonie de présentation pour un nouveau projet dans la région. L'ennui a été que lorsque nous sommes arrivés sur place, sa femme était présente avec un autre homme... Forcément cela a dégénéré et s'en s'est ensuivi les coups de poings entre les deux hommes et entre l'autre femme et moi... Enfin, moi j'essayais surtout de me défendre parce que bien qu'elle fût avec un autre homme, je n'étais qu'une « employée » pour l'homme que j'accompagnais. Je n'avais aucune valeur autre que monétaire pour lui. Par chance que j'étais passé maître dans l'art du maquillage et de la comédie... Fort avait été la tentation de téléphoner et de dire que j'étais malade. T'es belle, t'es forte, t'es capable. Oui, j'étais capable. Capable de tout affronter alors, non je n'avais pas décidé de ne pas me présenter. J'étais forte, je pouvais faire ce chiffre de soir et de nuit... ça me changerait les idées. D'autant plus qu'avec le maquillage, presque plus rien n'y paraissait mis à part la bosse enflée qui c'était formée, personne ne saurait jamais rien de ce qui c'était passé.

Je me relevai de ma chaise devant le miroir et je me dirigeai vers la partie surpeuplée du night-club. Ce soir était une soirée particulièrement mouvementée. Il y avait une foule monstre et des tas de gens aux différents comptoirs… Peut-être parce que c’était une soirée spéciale électro… Enfin, il y avait surtout un tas de gens complètement saoul un peu partout et fort possiblement sous l’effet de drogues plus ou moins forte. D’un œil légèrement vide, je scrutai l’endroit un court instant avant de m’avancer rejoindre mes collègues en service et de me munir d’un faux air joyeux, mais oh combien fort convaincant. Écoutant des histoires à n’en plus finir, aussi rocambolesque et aussi ayant une demande en mariage, je souhaitais presque déjà la pause dans mon quart de travail… L’ennui? Je venais tout juste de commencer. Au moins, il y avait ce monsieur un peu plus loin qui racontait des histoires un peu rocambolesques, mais qui au moins étaient distrayantes. Ce que je ne comprenais pas c’était pourquoi venir dans un bar où on s’entend tout juste parler, pour y raconter des histoires bizarres? Aucune idée, néanmoins je tendais l’oreille un peu distraite, écoutant un peu moins les commandes qu’on me lançait par la tête. « Jew’ allez on a du boulot! » Je clignai des yeux alors que ma collègue me ramenait à l’ordre pour répondre aux demandes. Quand enfin, il y eut une légère accalmie, je pus me permettre d’écouter la musique qui tournait ce soir. Me laissant un petit peu aller, je me mis à faire du lip sinc avec les paroles et à danser tranquillement derrière le comptoir puisque je ne pouvais pas vraiment faire comme tous les autres et me déhancher à n’en plus finir pour me défouler de cette journée infernale.


code by black arrow


_________________
it’s you and i
we are clumsy newborns with curious hands. we are the stars that caught fire in the cosmos, generations before the earth pressed it’s molten clay together. ▬ once, we were the youngest creatures to ever exist. now, we are poets and landmines. we are volatile and reckless and in love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 136
Race : humaine
Emploi/Études : garagiste à Downtown
DC : /
Mais t'es où ? Pas là
Je suis une cruche, percee de plus. Quand vient la lune et le vent frais... je bois c'est mieux!


Journée terminée, j'avais écumée le lazy bar... et sans me battre une seule fois, pour le plus grand plaisir du videur. Je le connais bien maintenant, et il sait que je suis une dure à cuire quand je veux. Je suis le genre à tenir l'alcool, pour le plus grand malheur de mon foie, c'est peu fraîche pourtant que je sors du bar, perchée sur des talons hyper haut, portant ma tenue de soirée. J'aime bien me battre en talons, coller l'aiguille dans l’œil de mon ennemi de la nuit... Foutue vie. Je marche quelques pas, avant de m'allumer une clope, je ne sais pas trop comment je suis arrivée, mais je baigne alors dans la foule et la musique trop forte. C'est puissant, enivrant et tellement bon. Je bascule la tête en arrière, plongeant mon esprit dans le brouhaha, un mélange de rythme saccadé, de gens qui chantent, d'oubli et de désespoir. On arrive encore à faire la fête malgré la misère et la guerre, comme quoi... l'être humain est étrange!

Je laisse mes bras tomber le long de mon corps, et déjà mes hanches ondulent, mes genoux se plient et je me déhanche sur le son de la musique. C'est souvent comme ça, que ça se termine chez moi... même après une baston, je vais m'enivrer de musique, pour oublier que notre monde ne tourne plus très rond. et je sautille sur mes échasses pour retirer le stress ambiant, poids encore présent sur mes épaules, malgré 1 litres d'alcool bu ce soir. Je ne sais pas trop combien de temps ça dure, mais lorsque je vais rejoindre le bar, je sens la transpiration perler sur mes épaules et mes bras. Je suis essoufflée, et je vois Megsie de l'autre côté du bar. "Hello Meg! La même chose que d'habitude?", elle me connait plutôt pas mal depuis qu'elle bosse ici. "Comment ça va ce soir?" J'attrape le verre qu'elle me fait glisser sur le comptoir. "Merci." Je bois, tout en l'écoutant.

Malgré la musique, j'entends sa voix, je me penche un peu en avant pour mieux capter ce qu'elle me dit. "Journée de merde? Putain t'as pas idée pour moi... Y'a un Tyst pété qu'est entré dans le garage... avec la tête d'une autre nana dans la main... un grand moment de solitude..." Je devrais peut être pas parler de ça, c'étais pas un exploit ce que j'avais fait, c'était un homicide pur et dur. J'avais pas pu fuir longtemps en plus, c'était sans compter l'autre. J'allais peut être, être jugée pour meurtre par le conseil... putain... quelle journée de merde!

code by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
*

Messages : 192
Race : Humaine
Emploi/Études : Barmaid, escorte, masseuse, étudiante en architecture
DC : None
If you just keep on dancing, then you won´t feel no pain
This little girl didn´t care what anybody said, She got the whole world dancing to the music in hear head, They loved to trash her bad, laugh at her and call her names, And now they all try to copy her, isn´t that a shame, It only made her stronger, He knew that he was different, This sucker couldn´t win, They didn´t dig his vision, They tried to fit him in, But there´s no room for loosers, Until they make you change , And then you love them, Tell me how much longer

C'est elle qui me tira de ma rêverie et qui me ramena dans ce monde des vivants. Alors que j'entendais mon nom, je baissai les yeux sur elle et un véritable sourire en coin s'afficha sur mon visage. Spencer était une cliente vraiment très régulière des lieux et comme j'y travaillais tous les soirs, j'avais eu le temps de mémoriser ses habitudes liquides. Elle faisait partie des clients qui avaient souvent des problèmes, mais très franchement, j'adorais quand elle venait. Elle avait toujours quelque chose de divertissant! Comme s'il lui arrivait toujours des trucs étranges! C'était aussi une des rares à me connaître ici sous Megsie et non pas Jewel... Je ne suis pas sûre du pourquoi je le lui avais donné, mais je l'avais fait et je ne le regrettais pas vraiment. Peut-être parce que je croyais qu'elle serait digne de confiance... D'autant plus qu'elle était dans le même secret que tout le monde, elle savait que j'étais barmaid, mais sans plus... c'était simplement une sécurité supplémentaire qui faisait en sorte que je ne donnais pas mon prénom courant. Alors qu'elle commandait, je commençai à lui préparer son verre, arrêtant de ce fait de danser. Lui donnant son verre, mes épaules se haussèrent d'elle-même. « J'adore travailler ici, mais aujourd'hui, pour une des rares fois je n'avais pas envie de venir! Dure journée surtout, mais bon, espérons surtout que ça ne se continue pas ce soir! » J'appuyai mes mains contre le comptoir pour écouter ce qu'elle avait à me dire.

Alors qu'elle commençait à relater ce qui lui était arrivé, la surprise se marqua sur mon visage. « Un Tyst est venu à ton boulot? » Il me semblait que c'était rare qu'ils aimassent se mélanger à la civilisation humaine pour autre chose que de s'amuser avec nos nerfs. Leur visage si calme et plat... Ces robots carrément parce qu'ils n'ont aucun sentiment. Puis mon cerveau assimila le reste de ce qu'elle avait dit. Une tête ?!? Mon visage afficha plutôt une grimace. Comment devais-je prendre la nouvelle. « Genre une vraie de vraie tête dans ses mains? Je comprends donc que tu t'es sentie seule! Tu sais pourquoi il est venu au garage? Comment ça se faisait qu'il avait ça dans les mains? » Je me passai la langue sur les lèvres alors que je la resservais de nouveau. J'avais une foule de questions qui me passaient en tête, qui me brûlaient les lèvres, mais comment toutes les lui demander ? D'autant plus que notre conversation pourrait être entendue, alors fallait-il être prudent? Aurait-elle des conséquences de ce qui s'était passé? « Ça t'embête de me raconter plus ce qui s'est passé? » Oui, j'étais curieuse, je voulais savoir, mais si elle refusait je me tiendrais tranquille et je ne poserais plus de questions. L'affaire c'était que si elle ne voulait pas en parler, pourquoi aurait-elle commencé à m'en glisser un mot?

code by black arrow


_________________
it’s you and i
we are clumsy newborns with curious hands. we are the stars that caught fire in the cosmos, generations before the earth pressed it’s molten clay together. ▬ once, we were the youngest creatures to ever exist. now, we are poets and landmines. we are volatile and reckless and in love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Don't stop the music # Spencer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Don't stop the music [pv Charmas] [HOT]
» Dedie a Joel/Voodoo music study makes Vatican Library
» 05_ i just can't stop loving you
» Music Mania V
» Music is my life •

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shards of Hope ::  :: Downtown :: Night Club-