Un entraînement de bienvenue + Lisbeth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar


Messages : 22
Clans : WhiteSun
Emploi/Études : étudiant génie civil
DC : Aucun
Lisbeth & Bastian
Une petite nouvelle attirait la curiosité des WhiteSun depuis quelques jours, même si le visage de cette louve était familier pour certains d'entre eux. C'était le cas de Bastian, qui connaissait très bien la jeune femme, une amie d'enfance. Sa présence prouvait l'entente entre le clan et celui dont elle était originaire, les  Deerwood. Elle avait rejoint la tanière pour s'entraîner au combat, une discipline que les soldats maîtrisaient à la perfection. On pouvait même parler d'art, à ce niveau. Clairement. Bastian avait bénéficié de ces entraînements, il les poursuivait toujours, d'ailleurs. En revanche, il ne parvenait pas à imaginer Lisbeth suivre cet enseignement. Il n'était pas macho, ce n'était pas la question, pas du tout. La louve était une crème. La crème de la crème. Elle était d'une douceur inégalée, d'une gentillesse inébranlable et son sourire réchaufferait même le cœur d'un Tyst. Si ces conneries existaient, Lisbeth serait un ange tombé du ciel. Et, sérieux, quel connard aurait envie de fracasser un ange ? Celui-ci, très précisément.

Bastian en était là dans ses réflexions quand il retrouva la jeune femme qui se préparait à rejoindre le camp d'entraînement. Il n'était pas mécontent de voir Lisbeth, au contraire. Si Ash était son frère, elle était sa meilleure amie. La première. C'était pas rien. Il avait les deux personnes qui comptaient le plus à ses yeux auprès de lui, il allait en profiter, évidemment. Un sourire aux lèvres, il s'annonça à l'entrée de la chambre de la brune. Salut, Lili. Ça va ? T'as l'air bien installé, tu manques de rien ? Il avait accueilli la jeune femme à son arrivée, puis s'était assuré qu'elle avait tout le nécessaire pour s'installer. Ouais, il pouvait être attentionné, comme ça. Tout le monde n'avait pas le droit à autant de considération de sa part, mais il s'agissait de Lisbeth. Je vais t'accompagner pour ta séance aujourd'hui. T'es prête ou je repasse dans une heure ? Son sourire se fit légèrement taquin, il voyait bien qu'elle était sur son trente et un pour l'entraînement. Puisqu'il avait terminé d'étudier, Bastian allait délier ses muscles, ça ne pouvait pas faire de mal. Il échapperait ainsi à la ronde, même si c'était pas un truc qui le dérangeait, mais il préférait nettement trainer avec son amie et voir comment se passait ses premiers entrainements. Il était curieux, comme toujours, mais il voulait s'assurer que les autres étaient "sympas" avec elle. Il savait comment se déroulaient les entrainements, il fallait pas déconner avec sa Lili. Que non !
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Age : 23
Messages : 41
Clans : Deerwood
DC : aucun



lisbeth & bastian



Ramenant ses longs cheveux en une queue de cheval, Lisbeth les noua à l’arrière de son crâne, seules les pointes lui chatouillant désormais le creux du dos qui n’était pas recouvert par sa brassière noire, assortie à son legging et ses chaussures de sport. Entre ses doigts, le couteau à cran d’arrêt, cadeau de son père pour ses quinze ans, tournoyait lentement, son regard rivé dessus. Elle n’allait pas en avoir besoin pour son tout premier entraînement, aussi le glissa-t-elle à contrecœur entre le matelas et le sommier de son lit chez les Whitesun. La jeune femme était revenue dans le clan la veille au soir, après avoir passé tous ses examens de fin d’année - il ne faisait aucun doute que lesdits examens étaient brillamment réussis, ça n’était même pas une option que Lisbeth ne termine pas en tête du classement - qui avaient eux-mêmes suivis une petite semaine au sein des Whitesun durant laquelle elle avait pu se familiariser déjà quelque peu avec les membres qu’elle ne connaissait pas - et ils étaient nombreux ; pour cause, elle ne connaissait que ceux qui faisaient partie des déplacements quand les Whitesun venaient à la rencontre de son propre clan dans le manoir de celui-ci - ainsi qu’avec les règles et le mode de vie. C’était à partir d’aujourd’hui qu’ils allaient commencer les choses sérieuses et que Lisbeth allait bénéficier de l’entraînement des soldats du clan dont avait longtemps fait partie sa mère. C’était bien parce que cette dernière lui avait demandé qu’elle se trouvait ici, d’ailleurs. Et peut-être, aussi, parce que l’idée de savoir mieux se défendre, mieux attaquer, mieux contrôler sa forme animale ne lui déplaisait pas tant que ça.

Tira de ses pensées par une présence que son instinct de loup lui souffla, la jeune femme se retourna pour voir entrer Bastian dans sa chambre. C’était décidement un moulin, cette tanière, personne ne frappait ou ne s’annonçait. Mais il s’agissait de son meilleur ami, alors ça lui était bien égal. Lisbeth lui avait certes fait la tronche quelques jours, se montrant bougonne et boudeuse, parce qu’il avait eu la bonne idée de se mettre une cuite mémorable le soir même de son arrivée il y a trois semaines de cela, mais tout ça était désormais envolé, et elle l’acceuillit avec un grand sourire. Il n’y avait bien que lui qui avait le droit de l’appeler Lili, d’ailleurs. Super et toi ? fit-elle en se rapprochant de lui pour l’embrasser sur une joue en guise de bonjour. Aussi bien que possible, je songe juste à faire installer des verrous pour qu’on ne vienne pas me déranger. Elle avait dit ça sur le ton de la plaisanterie, bien évidemment. En même temps, elle se souvenait de son tout premier soir ici et de l'intrus qui avait jugé bon d’élire domicile dans sa chambre alors qu’elle était absente. Sa rencontre avec Asher ne remontait qu’à trois semaines, pourtant elle avait déjà l’impression que ça faisait bien plus longtemps que ça. La différence entre les deux garçons était si frappante qu’elle se sentit presque gênée. Pourquoi ? Elle balaya cette interrogation de sa tête.

Une petite moue lui fit plisser le nez à la pique taquine de Bastian. Je suis prête, ça se voit pas ? Et même si elle était parfaitement bien habillée, autant que faire se peut pour un entraînement tel qu’il lui était réservé, elle n’était pas non plus manucurée, en talons ou en robe, elle savait être classe tout en ayant une tenue plus qu’adaptée à la situation. Tu essaies de te faire pardonner pour m’avoir lâchement abandonnée lors de mon tout premier soir ? demanda-t-elle, se mordant la lèvre pour retenir un sourire. Elle était ravie que Bastian se joigne à elle pour sa première séance : elle n’avait tout simplement aucune idée de comment cela allait se dérouler, si ça débuterait sous forme humaine ou animale, ni même ce qu’on lui demanderait, aussi, avoir une présence bien connue à ses côtés la rassurait. Quand bien même le fait que ladite présence ne l’ai jamais vue se battre ou montrer les crocs lui donne envie de lui fausser compagnie. En elle se battaient, comme bien souvent, deux parties : celle qui voulait tout donner pour son clan, quitte à se transformer en machine de guerre, et celle qui souhaitait conserver cette image de douce jeune fille faible et innocente qui lui collait à la peau du fait de son visage angélique. Agrippant le bras de son meilleur ami, Lisbeth écarta toutes ces pensées. Allons-y, j’te suis !

panic!attack
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 22
Clans : WhiteSun
Emploi/Études : étudiant génie civil
DC : Aucun
Lisbeth & Bastian
Bastian fut gratifié d'un large sourire quand il débarqua dans la chambre de la louve, ce qui changeait clairement de la moue boudeuse qu'elle affichait au début de son séjour. Ouais, il avait peut-être abusé de terminer totalement torché alors qu'elle s'apprêtait à débarquer dans la meute, mais il était solidaire avec son pote Ash qui avait généreusement payé sa tournée. Il avait offert la suivante, normal, puis ils avaient opté pour un mètre de shooters et... la soirée était partie en couilles. Ce couillon d'Asher avait rien trouvé de mieux que s'installé dans la chambre de la brune, tranquille le chat. Bastian aurait adoré être une petite souris pour observer cette situation épique, mais il devait se contenter de se foutre de la gueule de son frère.

Impec, je suis au taquet ! répondit-il en tendant sa joue pour profiter du baiser déposé sur sa joue. Il haussa les sourcils quand elle indiqua désirer des verrous à sa porte. Les WhiteSun pouvait être légèrement intrusifs, ils aimaient particulièrement la proximité des leurs, mais ils savaient respecter le besoin de solitude. Normalement. La clef n'est pas suffisante ? Qui t'a dérangé ? Perso, j'ai vu de la lumière au travers de la porte ouverte, je suis entré, plaisanta-t-il d'un ton légèrement plus détendu par rapport à ses deux premières répliques. Enfin, si elle voulait ajouter des sécurités supplémentaires, il s'en chargerait.

Le jeune homme se dit que Lisbeth était vraiment adorable quand elle faisait une petite grimace suite à sa taquinerie. Évidemment, elle était prête, en tenue adéquate pour la séance d'entrainement. Par contre, elle pouvait vraiment se montrer très rancunière quand elle s'y mettait. Elle serait capable de lui ressortir un truc passé depuis des années dont il n'avait aucun souvenir. C'était dingue. Bastian afficha un sourire en coin, légèrement enjôleur, avant de passer un bras autour de la jeune femme. Absolument pas, j'avais simplement envie de passer du temps avec toi. Et, j'admets que je voulais m'assurer que ton entraînement se déroule bien, aussi. Inutile de mentir à Lisbeth, elle le connaissait suffisamment pour savoir que son côté protecteur était également responsable de sa présence. C'était plus fort que lui. Écoute, pour l'autre soir, j'suis désolé. J'ai merdé, c'est avec toi que j'aurai dû me cuiter. Il ricana avant de déposer un baiser à son tour sur la joue de la brune. Il était pas du genre à s'excuser. Il était maladroit pour ces choses-là. De plus, si les gens n'étaient pas contents, ils pouvaient aller se faire voir, mais elle n'était pas n'importe qui pour Bastian. Elle comptait à ses yeux. Puis, il n'avait pas à se justifier d'agir de la sorte, après tout. Il s'excusait, point barre.

Bastian aimait le contact de Lisbeth, toujours, très différent de celui des autres femmes. Il savait pas pourquoi, mais c'était un fait. Puisqu'ils étaient parés, ils partirent en direction du camp d'entrainement. Des soldats allaient également participer à cette séance, dont Bastian. Il savait que Lisbeth n'était pas sans défense, c'était une louve, mais il n'arrivait pas à l'imaginer en train de défoncer un adversaire. Et, plus ils s'approchaient du camp, moins cette idée ne parvenait à s'imposer à son esprit. Comment ça se fait que tu veuilles subitement suivre des entrainements très poussés ? demanda-t-il, assez curieux, quand même. Lui, il s'entrainait depuis son plus jeune âge, ça faisait partie de ses "compétences" imposées par le paternel. Et, comme il était de nature bagarreur, il avait adoré se rendre à ses séances. C'était des connaissances qu'il jugeait indispensables.

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Age : 23
Messages : 41
Clans : Deerwood
DC : aucun



lisbeth & bastian



Évidemment Bastian était en forme, il était toujours en forme. Lisbeth l’embrassa sur la joue avant de l’observer, un sourire aux lèvres, plaisantant sur le fait qu’elle allait demander des verrous à sa porte pour ne plus être dérangée par des visiteurs importuns, même si son meilleur ami n’en faisait assurément pas partie. Ton meilleur pote, Asher répondit-elle, sarcastique, faisant référence à quelques semaines plus tôt lorsqu’elle l’avait retrouvé endormi sur le plancher de sa chambre, ronflant comme s’il était chez lui. Mais il faut juste que je pense à bien fermer ma porte tempéra-t-elle avec un sourire, sentant Bastian prêt à lui installer une véritable forteresse si elle le demandait. Chez elle, elle n’avait pas besoin de ça, personne n’oserait poser le moindre petit orteil dans la partie du manoir qui lui était réservée, pas même ses parents ou son frère, pas sans sa permission, en tout cas.

Alors qu’il lui réserve un sourire enjôleur qui doit certainement lui assurer un retour positif des filles à qui il l’adresse, il attira Lisbeth à lui en passant son bras autour d’elle. Depuis leur plus jeune âge, les deux jeunes gens étaient proches, c’était même le premier garçon et il était la première fille qu’ils avaient embrassé. Une complicité qui s’accompagnait de gestes souvent tactiles, en tout bien tout honneur, n’est-ce pas ? C’est trop gentil de ta part répondit-elle, amusée, n’oubliant pas quand même qu’il l’avait lâchement abandonnée quelques semaines plus tôt pour aller se bourrer la gueule avec ses potes alors qu’il était parfaitement au courant que c’était le soir de son arrivée. Ses excuses la fire cependant sourire, encore plus sa proposition. Si tu me promets qu’on se cuitera prochainement tous les deux, je veux bien passer l’éponge. Ils en avaient déjà eu, des soirées mémorables, c’était juste une occasion de plus. Dans sa tête, une petite voix lui souffla et Asher ? comme si elle souhaitait qu’il vienne. Elle ne le détestait pas, loin de là, mais il réussissait trop bien à lui faire franchir les limites qu’elle s’imposait et elle trouvait ça à la fois délicieusement excitant et horriblement exaspérant. Ceci dit, il était probable que Bastian s’entoure de ses deux meilleurs amis, et Lisbeth ne parvenait pas à dire avec certitude si ça lui allait ou pas. Comme pour sceller cette demande, il lui déposa un baiser sur la joue à son tour avant que les deux amis ne se séparent et qu’ils ne quittent la chambre de la jeune femme qu’elle pensa bien à fermer à clef pour éviter de retrouver un chat endormi à son retour.

Bastian les guidait jusqu’au camp d’entraînement, Lisbeth se repérant un peu mieux dans ce labyrinthe qu’était la tanière mais pas encore parfaitement. Ils papotèrent de tout et de rien jusqu’à ce que le jeune homme lui redemande les raisons de ce besoin d’entrainement soudain. Haussant les épaules, adoptant un ton détaché, elle répéta ce qui lui semblait être une semi-vérité. J’t’ai dis, il faut bien que je sache me battre un minimum et que je maîtrise un peu mieux ma forme animale. Ce qui était, en fait, totalement vrai, même si elle prenait des cours de défense avec son frère depuis bien longtemps. Au fond, pourquoi tenait-elle tant à ce que personne ne sache qu’elle était une adversaire de taille ? Pour l’effet de surprise. Elle était l’atout dans la manche de son frère. Un atout secret, caché, bien gardé. Elle soupçonnait également sa mère de vouloir la préparer au rôle de chasseur. Et puis, avec ce qu’il se passe en ville… Ils sont nombreux à penser que le calme régnera pas encore très longtemps. Mieux vaut être préparé, alors.

panic!attack
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 22
Clans : WhiteSun
Emploi/Études : étudiant génie civil
DC : Aucun
Lisbeth & Bastian
Le grand félin s'était pelotonné dans la chambre de Lisbeth, ouais, il pouvait pardonner à son pote, parce qu'il connaissait bien Asher. C'était pas un mec avec des délires tordus. Bon, si elle disait que la porte fermée était suffisante, il ne ferait pas installer un système sécurisé. Bastian ne voudrait pas être à la place d'un potentiel curieux qui viendrait renifler dans la chambre de sa meilleure amie, le fouineur passerait un très mauvais quart d'heure. Rassuré de savoir que personne ne venait emmerder la brune, il put quitter son nouveau repère avec l'esprit serein. Promis, je te réserve ma prochaine cuite ! Quand tu veux, où tu veux, l'alcool que tu veux... je serai tout à toi. Franchement, il n'était pas gentleman, quand même ? Bastian pouvait effectivement proposer à son frère de les accompagner dans cette beuverie, on pouvait toujours compter sur Asher pour se mettre minable. Néanmoins, elle avait précisé "tous les deux".

Les arguments de Lisbeth concernant son désir d'entrainement étaient compréhensibles, maîtriser sa forme animale était un sacré atout dont il serait dommage de se passer. Cette dernière pouvait expliquer son choix de venir chez WS pour s'entraîner, d'autant que les soldats du clan étaient les mieux placés pour renforcer son apprentissage, mais ils n'avaient pas la réputation d'être des tendres. Tu comptes chercher les problèmes sans moi ? Il ricanait, mais l'idée ne lui plaisait pas réellement. Oh, ils en avaient fait des conneries ensemble, mais aucune qui incluait Lisbeth dans une mêlée. Évidemment, il ne pouvait pas toujours jouer les anges gardiens avec sa meilleure amie, Bastian n'était pas con, surtout qu'elle avait raison : de nos jours, il fallait mieux savoir montrer les crocs et bouffer les emmerdeurs. Ouais, t'as raison. Malheureusement, je ne pourrais pas toujours veiller sur tes arrières, aussi mignon soient-ils, plaisanta le jeune homme.

Sur ces bonnes paroles, ils atteignirent les salles d’entraînements où s'échauffaient quelques membres de l'unité, que Bastian salua tout en présentant la petite nouvelle, si certains n'avaient pas encore rencontré la brune. Un maître d'armes, si on pouvait l'appeler ainsi, allait assurer le déroulement de la séance et prodiguer les conseils nécessaires. La rigueur et la discipline étaient importantes, Bastian savait parfaitement se cadrer quand la situation l'exigeait, et il n'allait pas déroger à cette règle malgré la présence de Lisbeth. Apparemment, son pote ne se joindrait pas à eux, cette fois, il devait patrouiller, sans doute. Bref. Bastian se débarrassa de sa veste, puis s'informa de la discipline du jour avant de délier ses muscles et de s'échauffer à son tour. Pour commencer, on va s'entraîner ensemble, d'acc ?

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Age : 23
Messages : 41
Clans : Deerwood
DC : aucun



lisbeth & bastian



Satisfaite de l’entendre dire que sa prochaine cuite se déroulerait en sa compagnie, Lisbeth s’acharna à faire taire cette petite voix qui s’interrogeait sur la présence ou l’absence d’Asher. Pourquoi fallait-il qu’il s’impose à son esprit, elle n’en savait rien et ne voulait rien en savoir. Tout ce qui l’intéressait, c’était de passer une soirée avec Bastian, de boire, de boire, de boire encore et de faire de cette nuit alcoolisée une nuit mémorable. Tout à moi, c’est bien noté. Elle accompagna ses paroles d’un sourire mutin et d’un petit clin d’oeil. Je te laisserais choisir le bar et peut-être même l’alcool fit-elle avec un petit rire. Il était sûrement plus au fait qu’elle des bars proches qui valaient le coup quant à l’alcool… tant que c’en était, le reste lui importait peu.

Tout en se dirigeant vers le centre d’entraînement, ils continuèrent de papoter de tout et de rien. Ils n’avaient pas l’habitude de pouvoir se voir quand ils le désiraient, chacun vivant dans un clan bien distinct, l’un en pleine nature, l’autre au milieu de Vancouver. C’était plaisant de se dire que, en plus de passer les deux heures qui allaient suivre à s’entraîner avec Bastian, elle pourrait le retrouver ce soir, et demain, et n’importe quand elle le désirerait. Un petit sourire étira le coin de sa lèvre alors qu’elle ravalait l’idée de lui confier que les problèmes la trouvaient bien tous seuls, en témoignait ce type qui l’avait agressée dans la rue il y a quelques semaines de cela et qui avait amené sa rencontre avec cet étrange Tyst. Non mais il faut bien que quelqu’un te protège le taquina-t-elle. Toi et tes arrières, aussi mignons soient-ils continua-t-elle en reprenant ses mots avec un sourire plus grand encore. Ils étaient doués pour se chercher - et pour se trouver - ces deux là.

Ils arrivèrent enfin aux salles qui servaient de lieu d’entraînement pour les Whitesun, Bastian s’avançant en terrain conquis parmi les différents membres qui s’exerçaient là. Il en salua plusieurs, presque tous, en fait, présentant Lisbeth à tout le monde, d’une manière protectrice qui lui tira un doux sourire alors qu’elle l’observait rire aux éclats avec un type avant de poursuivre sa route. Il la conduisit jusqu’à celui qu’il présenta comme étant le maître d’arme du clan. Lisbeth se présenta d’elle-même, attendit que Bastian enlève sa veste, notant au passage deux trois regards de louves qui se posèrent sur le dos du jeune homme, mais c’est bien vers elle qu’il revint avec un sourire, commençant doucement à s’échauffer. La jeune femme en fit de même, habituée à cet exercice puisqu’à chaque fois qu’elle s’entraînait au self défense avec son père ou son frère, l’échauffement était de rigueur. D’accord, ça me va acquiesça Lisbeth alors que Bastian lui parlait de s’entraîner ensemble. J’ai quelques bases au combat au corps à corps, Papa me faisait m’entraîner avec Côme précisa-t-elle avec un sourire tendre à la mention de son frère, afin que Bastian ne soit pas étonnée si elle se défendait au lieu de se faire jeter au tapis direct. L’avantage de la jeune femme, c’était qu’elle était rapide et qu’elle arrivait à voir les coups venir. Mais elle ne s’entraînait pas assez souvent, et jamais sous sa forme de loup, c’était ça qu’il lui fallait acquérir. Vas-y, je te suis.

panic!attack
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Un entraînement de bienvenue + Lisbeth
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entraînement d'orientation
» [Entraînement] Lame
» Entraînement sous haute température [ Sento - Tenzen ]
» La roche n'est pas si solide! Chapitre d'entraînement numéro 4
» Entraînement d'escrime

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shards of Hope ::  :: North Vancouver :: WhiteSun's Territory-